téléchargement

Le sud-africain de télécom vient de subir un autre revers suite à ses déboires au Nigeria. L’agence de notation Fitch Ratings a rabaissé la note du géant sud-africain à BBB- avec perspectives stables, contre BBB avec perspectives négative jusqu’alors.

Fitch, dans son rapport publié le 4 décembre, justifie cette dégradation par la persistance « de risques opérationnels» sur ses deux principaux marchés, l’Afrique du sud et le Nigéria.

Les difficultés économiques de la nation arc-en-ciel, frappé de plein-fouet par la crise minière et l’insuffisance de sa production électrique, devraient encore continuer à fragiliser son économie pour les deux prochaines années, soutient Fitch. Quant au Nigéria qui représente le tiers du chiffre d’affaires du groupe, la sanction de 5,2 milliards de dollars (ramenée à 3,4 milliards, puis à 3,9 milliards en début de mois) fait, selon l’agence, planer des incertitudes sur les perspectives financières du groupe.

MTN, lancé en 1994 est l’un des majors de la téléphonie mobile en Afrique. La firme, aujourd’hui présente dans 22 pays en Afrique, en Afghanistan, en Syrie, en Iran et à Chypre, enregistrait à fin septembre 233 millions d’abonnés.

Share Button