thKDXIX3HE

Le Fond monétaire international (FMI) a annoncé dans un communiqué publié le 3 décembre, que le Mali fait parti des bons élèves en matière de gestion des finances publiques. Cette appréciation est relative à l’achèvement de la quatrième revue des résultats enregistrés par le Mali, dans le cadre d’un programme économique appuyé par un accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

« Les efforts que les autorités continuent de déployer pour améliorer la gestion des finances publiques sont encourageants. Il es important de continuer d’apporter des améliorations dans ce domaine, afin de contribuer à la discipline budgétaire globale et à l’usage adéquat des ressources publiques » a soutenue l’institution internationale.

Le FMI a par ailleurs indiqué que son conseil d’administration à approuvé  le décaissement d’une valeur de 5,5 millions de dollars. Ce qui  évalue, le montant  total des décaissements au titre de  la facilité élargie de crédit (FEC)  à 30 millions de dollars.

Selon les  statistiques de l’institution, le mali a enregistré une forte croissance de 7% en 2014. Ce qui a eu comme effet, une reprise de la production agricole et du secteur manufacturier. La croissance économique malienne qui a décéléré en 2015, devrait normalement s’accroitre à court terme  (au dessus de 5%).

Malgré ces résultats positifs du Mali, l’institution de breton Wood a donné  des directives notamment l’amélioration du climat des affaires, le réajustement budgétaire sur les recettes fiscales et le rééquilibrage du secteur financier.

 

Par Ibrahima Dia