2015-12-04-20-59-39--707303397

Le gouvernement burkinabé vient d’obtenir un prêt de 22,5 milliards de Fcfa auprès d’un pool bancaire national, pour le financement de la transition numérique. 

L’enveloppe financière nécessaire pour le passage au numérique est estimée à 40 milliards de Fcfa. Cette somme permettra de mettre en place les 35 sites d’implantation des infrastructures et équipements sur l’ensemble du territoire. L’objectif est de couvrir à 100% le Burkina par la télévision numérique.

Le package de la TNT comprendra entre 15 à 20 chaînes gratuites. Du coup, il faudra accroître la production audiovisuelle. Le projet implique d’autres usages à valeur ajoutée, notamment l’accès à l’Internet mobile à haut débit ou encore des applications de nouvelles générations.

Après avoir manqué l’échéance du 17 juin 2015, le Burkina Faso est désormais tenu par les nouvelles échéances fixées dans le plan communautaire conçu par l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) et l’Union internationale des télécommunications (Uit).