image-«Ma priorité est d’électrifier l’Afrique. Nous allons investir 12 milliards de dollars [11,3 milliards d’euros] d’ici cinq ans qui permettront au total de lever entre 40 et 50 milliards de dollars.», a déclaré Akinwimi Adesina, Président de la BAD.
-L’assurance climat arrive à grands pas. En juin dernier, le G7 l’avait accepté avec l’objectif d’en faire bénéficier 400 millions de personnes à travers le monde d’ici 2020. L’assurance climat figure dans le projet de l’accord de Paris sous l’article 5 intitulé “pertes et dommages”. Une victoire pour le groupe de négociation G77+Chine.

-Jeudi matin, un nouveau brouillon du projet de l’accord de Paris a été publié sur le site de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). D’Une épaisseur de 50 pages (contre 55 jusque-là). Quelques 1 400 phrases ou expressions doivent être modifiées. L’accord n’est pas encore trouvé en dépit des pressions de Laurent Fabius.

-À l’occasion du quatrième de la COP21, jeudi 3 décembre, l’Association française de l’assurance (AFA) alerte les diplomates sur le coût du risque climatique dans les années à venir. Selon elle, la facture des indemnisation des catastrophes naturelles va doubler d’ici 2044. Au cours des 25 dernières années, les inondations, tempêtes et orages avaient coûté 48 milliards d’euros. Mais dans trente ans, l’addition pourrait grimper jusqu’à 92 milliards.

-La Chine et le G77 (groupe de 134 pays) fait barrage aux tentatives des pays industrialisés d’élargir la base des donateurs pour le financement post 2020 des programmes des pays pauvres aux pays en position de le faire, c’est à dire aux émergents.

-BNP Paribas, sponsor de la COP21, a été épinglé « pour son soutien financier au secteur du charbon partout dans le monde », avec notamment « d’énormes centrales en Afrique du Sud et en Inde ».

-Quelque 200 personnes ont manifesté jeudi, en marge de la COP21, devant le siège social de la BNP Paribas afin d’appeler la banque française à cesser de pratiquer l’évasion fiscale, qui entrave la transition climatique.

-Toyota a affirmé avoir franchi le cap de 3,5 millions de voitures hybrides vendues dans le monde.

Share Button