imageLe Conseil Déontologique marocain  des Valeurs Mobilières (CDVM)  a visé, en date du 2 décembre 2015, une note d’information relative à l’émission par Attijariwafa bank d’un emprunt obligataire subordonné. Plafonné à 1 milliard de dirhams (100 millions d’euros environ) l’emprunt est réparti en 6 tranches.

A la fin du premier semestre 2015, le Groupe Attijariwafa bank affichait une stagnation de son produit net bancaire avec un PNB consolidé maintenu à 9,8 milliards de DH, tout comme le premier semestre 2014.

Potentiellment exposée au risque «Samir» du nom du principal raffineur marocain qui croule sur une dette de 43 milliards de dirhams   , la banque au logo sinusoïdal avait déclaré par la voix de son président avoir anticipé ce risque.