2015-12-02-09-56-13-1174907242

La Côte d’Ivoire va enfin octroyer ses premières licences 4G « avant la fin du premier trimestre 2016 », a annoncé, ce 30 novembre à Abidjan, Bruno Koné, le ministre ivoirien en charge des TIC, au cours de la cérémonie de lancement du réseau de fibre optique dans l’est du pays. 

« Le succès qui accompagne l’usage de la 3G par nos concitoyens, incite le gouvernement à envisager, dans la continuité, le lancement effectif très prochainement, avant la fin du premier trimestre 2016, de l’offre de service mobile de quatrième génération. Donc, nous passerons à la téléphonie 4G dans les prochains mois, sans aucun doute », a-t-il déclaré. Le secteur enregistre en effet un dynamisme remarquable depuis ces cinq dernières années. De moins de 200 mille abonnés au service internet en 2011-2012, a relevé le ministre, le pays enregistre à ce jour « plus de 8 millions d’abonnés et d’utilisateurs d’internet, principalement de l’internet mobile à travers la 3G ».

Une annonce qui arrive à temps alors que les opérateurs du secteur n’en finissaient pas de s’impatienter, Orange en premier. Le leader ivoirien de la téléphonie mobile, plus de 10 millions d’abonnement au premier semestre, avait lancé un peu précipitamment en juin dernier « sa » 4G, avant d’être rappelé à l’ordre par le régulateur, l’ARTCI (Autorité de régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire), qui arguait alors n’avoir donné aucune autorisation à cet effet.

La bataille s’annonce en tout cas féroce entre les opérateurs (Orange, MTN, Moov, …), les services internet devenant un important relais de croissance avec la saturation, termes d’abonnements, du marché du mobile.

Ce contenu pourrait également vous intéresser