imageL’événement a eu lieu le 20 novembre 2015 au King Fahd Palace Hôtel à Dakar au Sénégal, avec plus de 250 invités venus de plusieurs continents, pour marquer d’une pierre blanche cette soirée très colorée.

Des personnalités au rang desquelles Moustapha Niasse, président  de l’assemblée Nationale du Sénégal,  Amadou Kane, ancien ministre  des Finances du Sénégal, Martin Ziguélé, ancien premier  ministre  de la République Centrfricaine ou encore Babacar Ndiaye, Président d’honneur de la Banque africaine de développement(BAD), Mamadou Diop, Vice-gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et tout le gratin financier Sénégalais et du monde des assurances ont répondu présent.

 

Le chiffre d’affaires est parti de 2,5 milliards de FCFA en 2005 à plus de 19 milliards de FCFA en 2014.

 

L’émotion était à son comble, dans une ambiance festive entretenue par l’artiste Baba Maal, le groupe Baobab et l’humoriste Koutchia. Le jeu en valait la chandelle. Car, en l’espace de 10 ans, Aveni-Ré, cette compagnie créée en 2004 à l’initiative de Seybatou Aw, un Hal Pulaar sénégalais du Fouta Toro a eu un parcours digne d’un conte de fées.

image
De gauche à droite: Martin Ziguélé, ancien premier ministre de la RCA, Rachid Ben Jemia, PCA d’Aveni-Ré, Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Seybatou Aw, ADG d’Aveni-Ré et Babacar Ndiaye, président d’honneur de la BAD.

 

Avec un capital de 02 milliards à l’ouverture des portes à Abidjan (Côte d’Ivoire), en 2005, la compagnie dispose depuis 2010 d’un capital social de 08 milliards de FCFA et entend le porter à 16 milliards de FCFA en 2016. Le chiffre d’affaires est parti de 2,5 milliards de FCFA en 2005 à plus de 19 milliards de FCFA en 2014.

Par ailleurs, Aveni-Ré accepte désormais les affaires provenant de plus de 80 pays dans le monde. Les dividendes sont régulièrement distribués aux actionnaires depuis la troisième année d’existence à hauteur de 40% du résultat, avec un taux de rentabilité moyen annuel de 15%.

image
Baaba Maal, le roi du Yela, a fait vibrer la salle. Un moment inoubliable.

 

 

Une performance qui n’a pas tardé à être reconnue par les agences de notation. «Cette belle aventure n’aurait pas été visible sans la confiance, ni ébranlée,  ni émoussée des personnes les plus exceptionnelles à qui j’ai le devoir de témoigner ma gratitude. Je pense aux administrateurs émérites, au personnel soudé, aux partenaires fortement mobilisés, à ma famille si compréhensive, aux amis et connaissances qui, de près ou de loin,  ont contribué à rendre la vision d’Aveni-Ré chaque jour plus concrète et plus tangible», a déclaré  Seybatou Aw dans son allocution, avant de remercier tous les partenaires qui lui ont fait confiance et plus particulièrement le marché sénégalais des assurances pour sa prompte réaction lors de la création de la société et pour la part importante de ce marché dans le chiffre d’affaires de la compagnie. «En choisissant de fêter à Dakar, nous avons voulu vous dire merci», at-il martelé.

 

Les dividendes sont régulièrement distribués aux actionnaires depuis la troisième année d’existence à hauteur de 40% du résultat, avec un taux de rentabilité moyen annuel de 15%.

Une marque de gratitude d’ailleurs bien accueillie par le pays de la Teranga à travers le président de la fédération sénégalaise des sociétés d’assurances qui, dans son allocution,  ne cessera de témoigner la confiance de son marché auprès d’Aveni-Ré. «Vous avez la confiance du marché sénégalais », conclura Mor Adj, avant de rappeler l’importance de la réassurance pour le développement de l’industrie de l’assurance.

image
Un gâteau qui célèbre dix ans de succès

 

Dans un contexte des plans d’émergence en Afrique où le secteur d’assurance devra jouer un rôle de mobilisateur de l’épargne et de protection du patrimoine des entreprises et des personnes, Aveni-Ré devra continuer à jouer sa partition en renforçant la capacité et l’assistance technique qu’elle apporte aux cédantes. «Il n’est pas possible de réaliser l’émergence de l’Afrique sans compter sur la finance et surtout le secteur des assurances», a reconnu le très honorable Moustapha Niasse,  dans un style qui lui est particulier.

image
La culture sénégalaise et africaine était au rendez-vous des dix ans d’Aveni-Ré.

 

La fin de la soirée a été sanctionnée par le partage de gâteau, autour d’un toast entretenu par la beauté et la chaleur des propos de Rachid Ben Jemia,  le PCA d’Aveni-Ré. C’est aux environs de 23h45min que les rideaux sont tombés sur cette rencontre qui restera inoubliable.


 

Albert Savana

 

 

 

 

Share Button