2015-11-30-15-26-35--1933869271

La Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence française de développement (AFD) s’engagent à accroître le nombre et le volume de projets cofinancés sur le continent africain. Les deux institutions financières ont signé à cet effet un accord-cadre ce 26 novembre à Paris.

L’accord qui « favorise une meilleure coordination entre la BAD et l’AFD, simplifie les procédures et contribue ainsi à faciliter la mise en œuvre des projets par les pays bénéficiaires », relève Anne Paugam, la directrice générale de l’AFD, sera axé notamment sur le financement des énergies renouvelables. « En accord total avec les Objectifs du développement durable (ODD), cet accord va permettre à la BAD de mettre en œuvre cinq priorités majeures à savoir éclairer l’Afrique et lui donner de l’énergie; nourrir l’Afrique; intégrer l’Afrique; industrialiser l’Afrique; et améliorer la qualité de vie des peuples d’Afrique pour renforcer le développement et la lutte contre le changement climatique sur le continent » s’est félicité Akinwumi Adesina, président de la BAD.

Entre 2005 et 2014, 36 projets ont été cofinancés par la BAD et l’AFD dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie, des transports, de l’éducation et de l’eau et de l’assainissement.

 

Share Button