L’équipementier ferroviaire français, Alstom, a annoncé ce 26 novembre avoir trouvé un accord en vue d’acquérir 51% de la société sud-africaine CTLE (Commuter Transport & Locomotive Engineering), spécialisée dans la modernisation des trains.

Dans son communiqué, Alstom affirme reprendre des parts de CTE (Commuter Transport Engineering) et IDC (Industrial Development Corporation), deux sociétés sud-africaines qui resteront actionnaires, sans préciser l’aspect financier de la transaction. Une fois l’accord finalisé, et dès obtention de l’approbation des autorités antitrust sud-africaines, Alstom lancera le projet d’intégration de CTLE qui a pour but de renforcer sa structure grâce au développement des compétences locales et au soutien des experts d’Alstom.

« Nous sommes ravis de signer cet accord avec nos partenaires sud-africains. C’est un partenariat avantageux pour les deux parties, qui renforcera le secteur ferroviaire de l’Afrique du Sud, stimulera son économie et, à long terme, répondra aux besoins d’autres pays de la région Afrique australe », a déclaré Gian-Luca Erbacci, Vice-président Senior d’Alstom Moyen-Orient et Afrique.

Installée dans la région d’Ekurhuleni à Nigel, à l’est de Johannesburg, CTLE emploie 450 personnes. L’entreprise, qui dispose d’une installation de fabrication de 80 000 m2, a généré un chiffre d’affaires de plus de 15 millions d’euros en 2014.

Share Button