Le gouvernement togolais a adopté le projet de loi des finances, gestion 2016. En recettes, les prévisions s’établissent à 962,8 milliards de FCFA, et à 1002,2 milliards FCFA en dépenses. Soit un besoin additionnel de financement de 39,4 milliards de FCFA.

Ce besoin en financement additionnel sera couvert par une amélioration des recouvrements fiscaux, la réduction des dépenses sur certains postes budgétaires et le concours des partenaires au développement, explique le gouvernement dans un communiqué publié ce  jeudi 26 novembre.

La loi de finances exercice 2016 « est axé sur l’atteinte des objectifs visés par la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE), et sur la poursuite des efforts à déployer pour la stabilisation continue du cadre macroéconomique, ainsi que la consolidation de la croissance économique ».

Elle tient également compte de l’évolution du contexte économique national et du cadrage macroéconomique à moyen terme2016-2018, qui envisage un taux de croissance économique d’au moins 6,2%.

En recettes, les prévisions budgétaires pour 2016 connaissent une hausse de 16,4 % par rapport à 2015, contre un accroissement de 21,2% en dépenses.

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser