Le leader mondial de fabrication de matériaux de construction, le groupe Lafarge-Holcim, prévoit d’investir massivement sur le marché algérien. Au cours d’une visite de presse à l’usine d’Oggaz, ce 25 novembre, Serge Dubois, le directeur affaires publiques et communication, a annoncé un investissement de 300 millions d’euros au cours de l’année prochaine. Ce financement sera alloué en partie à la mise en œuvre de l’usine de Biskra qui aura une capacité de production de 2,7 millions de tonnes de ciment par an.

Lafarge-Holcim, qui produit 8,7 millions de tonnes par an tirée de ses deux usines locales, soit 35% du marché algérien, entend ainsi s’accaparer d’une partie des 5 millions de tonnes de ciment importés chaque année dans le pays.

Par ailleurs, le groupe prévoit associer à son modèle économique de fabricant, le statut de « fournisseur de solution » selon Serge Dubois. Ce changement prendra forme notamment à travers la création d’un « laboratoire de construction » à Rouiba, à l’est d’Alger. L’établissement de recherche, qui sera, a-t-il précisé, le premier du genre en Afrique, aura pour but de fournir des solutions en matière de technologies de construction aux entreprises du secteur.

Share Button