Les compagnies de téléphonie mobile devront débourser 100 milliards de francs CFA pour le renouvellement de leurs licences, a indiqué Bruno Koné, le ministre ivoirien en charge des TIC. L’annonce a été faite ce mercredi 26 novembre devant les députés ivoiriens, au cours de la présentation du projet de loi sur la défiscalisation des appareils informatiques.

Le ministre a précisé que la nouvelle tarification consentie court sur période de 15 ans, contre auparavant 20 ans et 40 milliards de francs CFA pour la licence.

Les premiers opérateurs concernés sont Orange et MTN dont les licences arrivent à échéance l’année prochaine. Ces derniers ont respectivement pris le contrôle d’Ivoiris et Telecel dont les activités avaient débuté en 1996. Quant à Moov entré sur le marché ivoirien en 2006, il dispose encore d’une dizaine d’année avant de procéder à un renouvellement.

Pour les autres acteurs du secteur, à savoir Green, Comium et Café Mobile dont l’arrivée est relativement récente, Bruno Koné a réitéré la position du gouvernement de les voir fusionner pour constituer un quatrième grand opérateur à même de tenir la concurrence des trois premiers opérateurs qui se partagent 92% des abonnés.

Selon les chiffres du régulateur du secteur ivoirien (ARTCI), à fin 2014 le pays enregistrait un peu plus de 22,1 millions d’abonnés au mobile pour un taux de pénétration estimé à 97%.

Ce contenu pourrait également vous intéresser