Le constructeur automobile indien Ashok Leyland annonce l’arrivée de ses 3 000 premiers véhicules sur le marché ivoirien. L’information a été donnée ce 25 novembre par Dinesh Bhatia, le PDG de la firme, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre ivoirien Kablan Duncan, rapporte l’AIP.

D’une valeur de 200 millions de dollars, les véhicules feront leurs entrées sur le sol ivoirien en deux vagues dont la première est attendue dans les six prochains mois, apprend-t-on de la même source. Pour réussir son pari, Ashok Leyland, qui fait partie des principaux constructeurs automobiles indiens, entend assurer un accompagnement technique locale. Une trentaine de mécaniciens ivoiriens iront en formation en Inde et un réseau de distribution de pièces détachées sera développé sur place.

Ashok Leyland reste très peu connu voire pas du tout dans le pays, contrairement à son compatriote TATA de plus en plus visible et qui a notamment fourni des bus à la Sotra, la société de transport public de la capitale ivoirienne.

Filiale du conglomérat indien Hinduja-group, Ashok Leyland, crée en 1948, il produit des véhicules commerciaux, des bus, des poids lourds ainsi que des véhicules militaires. La marque dispose d’un centre de distribution au Kenya et commercialise ses engins notamment au Ghana, au Nigeria, au Zimbabwe et en Zambie. En juin dernier, le constructeur a arraché une commande de 475 autobus à la compagnie publique sénégalaise Dakar Dem Dikk.