La Caire, 24 Octobre 2015: La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a annoncé ce jour la clôture d’un prêt syndiqué pour le compte de la Compagnie Égyptienne d’Électricité (EEHC) visant à aider l’entreprise à contribuer plus efficacement au renforcement du réseau électrique égyptien.

Selon Afreximbank, qui a tenu le rôle de chef de file et de prêteur initial, la facilité servira à l’importation de turbines à gaz et d’autres équipements fournis par General Electric, Canada, dans le cadre du programme d’urgence d’alimentation électrique de l’Égypte.

Afreximbank a dit que ce financement, octroyé dans le cadre de son Programme de Facilitation de Prêts d’Agences de Crédit à l’Exportation, a été conclu le 6 octobre dernier avec la participation de huit banques d’Égypte et du Golfe, à savoir: la Banque Centrale d’Égypte, Banque Misr, Commercial International Bank, Arab African International Bank, Audi Bank, Alex Bank, Arab Banking Corporation et Egyptian Gulf Bank.

Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, a dit que l’octroi de ce prêt reflète l’engagement et la capacité de la Banque à mobiliser des ressources pour des projets infrastructurels à grande échelle en Afrique dans le but de promouvoir un environnement propice au commerce au sein de ses États Membres.

«Cette facilité porte notre appui à l’économie égyptienne à plus de 1,9 milliard de dollars US, depuis la création de la banque en 1993,» a-t-il dit.

Lancé en syndication le 18 août 2015, le prêt est financé en partie dans le cadre du Programme de Facilitation de Prêts d’Agences de Crédit à l’Exportation à travers lequel Afreximbank a reçu en Novembre 2012 une ligne de crédit de cinq ans de la part de l’agence Exportation et Développement Canada (EDC). La ligne de crédit est destinée à financer l’achat de produits canadiens par des entreprises et institutions africaines, notamment des équipements, matières premières, importations essentielles et des services d’expertise en ingénierie, afin de faciliter le développement local des secteurs suivants: l’exploitation minière, les télécommunications, le transport, l’industrie, l’énergie et l’agro-industrie.