Un projet d’interconnexion électrique sur 925 km devant relier les pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG) est en phase d’être réalisé, sur financement de la Banque européenne d’investissement (BEI), pour un montant global de 55,7 milliards de FCFA. 

L’accord de financement a été scellé ce 23 novembre, entre le ministre de l’Economie, Finances et du Plan, Amadou Bâ et Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne de l’investissement (BEI), à Dakar en présence des représentants des membres de l’OMVG (Sénégal, Guinée Conakry, Guinée Bissau et Gambie).

“Le projet d’interconnexion électrique, qui est un volet du Programme Energie de l’OMVG, vise la construction de lignes haute tension 225 kV (kilovolts) devant permettre le transport de l’électricité, des barrages hydroélectriques de Sambangalou à Kédougou et Kaléta en République de Guinée, aux foyers de consommation dans ces différents pays” a indiqué le ministre Amadou Ba.

Ce projet est ainsi déterminant pour les pays membres de l’OMVG, avec principales bénéficiaires les zones rurales où les taux de couverture restent encore très bas.

Particulièrement, la BEI a octroyé au Sénégal, un financement qui s’élève à 20 millions d’euros soit plus de 13 milliards de FCFA. Ce financement représente proportionnellement le coût de la dorsale sud sur le territoire sénégalais avec les deux postes de transformation haute tension et moyenne tension, respectivement à Kaolack et à Tanaff.

Ce contenu pourrait également vous intéresser