Plusieurs attaques terroristes ont fait plus de 100 morts et des dizaines de blessés à Paris, vendredi 13 novembre.

Les attaques qui ont commencé à partir de 21 heures  ont visé 5 sites dont l’enceinte du stade de France, cible d’une attaque kamikaze lors du match France-Allemagne. Le President François Hollande qui assistait à la rencontre a été exfiltré.

Un conseil des ministres s’est tenu peu avant l’assaut donné au Bataclan, salle du spectacle du XIème arrondissement où le bilan est particulièrement lourd.
S’adressant aux français, François Hollande a annoncé l’état d’urgence et la fermeture des frontières, une situation qui remonte à la guerre d’Algérie. «J’ai demandé qu’il y ait des renforts militaires dans l’agglomération de Paris», annonce le président français.
A quelques semaines de la COP 21, ce vendredi 13 marque une nouvelle escalade de la terreur. «Face à la terreur, la France doit être forte», a ajouté le President français. Un conseil de la Défense est annoncé ce samedi 14 novembre sous la présidence de François Hollande qui ne participera pas au sommet du G20 prévu en Turquie.

Ce contenu pourrait également vous intéresser