Le Tchad devient le 38ème Etat membre d’Afreximbank*, la banque africaine d’import-export. Le pays a signé son adhésion à l’Accord portant création de l’institution panafricaine de promotion du commerce intra et extra africain le 5 octobre, premier acte avant d’obtenir le statut de membre, apprend-t-on d’un communiqué publié ce 12 novembre.

Se réjouissant de la décision du Tchad, Dr Benedict Oramah, président d’Afreximbank, a exhorté ce pays d’Afrique centrale à conclure la procédure de ratification au plus vite et à acquérir des actions afin de faire profiter les structures tchadiennes, publiques et privées, d’un accès complet à la gamme de services, programmes et facilités offerts par la Banque

En janvier dernier, l’institution avait annoncé avoir mobilisé près de 8,5 milliards de dollars « dans le cadre de son programme de syndication afin de supporter le développement et le financement des projets d’infrastructures en Afrique ». Une manne dont pourrait bien bénéficier le Tchad.

En vertu des termes de l’Accord d’Abidjan de 1993, portant création de la Banque, les pays qui ne pouvait pas signer l’accord avant qu’il entre en vigueur, sont invités au préalable, à émettre un instrument d’approbation. Et, par la suite, à ratifier l’Accord d’Établissement afin d’activer pleinement leur statut d’État membre au sein de la Banque.

* Membre d’Afreximbank : l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Kenya, le Libéria, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, l’île Maurice, la République Démocratique du Congo, le Maroc, la Namibie, le Niger, le Nigéria, la République du Congo, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, le Soudan, la Tanzanie, la Tunisie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

Ce contenu pourrait également vous intéresser