Le magnant sénégalais, Cheikh Amar, déjà présent dans le secteur agricole, immobilier et automobile, pourrait devenir le prochain repreneur de la première société d’agroalimentaire du Sénégal, Suneor. Le patron de Tracto Service Equipement (TSE), dans une interview accordée à la RFM (radio privée au Sénégal) se dit prêt à reprendre l’huilerie.

« Moi, je suis prêt à la racheter si l’Etat décidait de la vendre. Et le cas échéant, je donnerais des parts aux opérateurs qui le souhaiteraient. Mais, les paysans seront gagnants car je vais leur octroyer des actions avec mes propres fonds. Et gratuitement. Aussi, je vais participer à la création de nombreux emplois. Les ex-employés de l’usine d’huile, présents dans toutes les localités où Suneor était implantée, seront les premiers embauchés », a-t-il annoncé.

La Suneor vit depuis quelques années une crise financière abyssale avec une dette estimée à plus de 40 milliards de F CFA. Le repreneur sortant, Abbas Jaber, avait signé le mois dernier avec les autorités sénégalaises un accord de séparation à l’amiable.

Selon les travailleurs de la Suneor, Jaber serait derrière la dégringolade de cette société. Le patron du groupe Advens avait repris la Suneor en 2005 avec seulement 5 milliards de F CFA.

Ce contenu pourrait également vous intéresser