Une étude de l’agence internationale de l’énergie (AIE) annonce une probable remontée des prix du pétrole. Selon son étude prospective annuelle, publiée le 10 novembre, les cours du pétrole vont connaitre un rééquilibrage et pourront atteindre 80 dollars le baril d’ici 2020, grâce à une offre pétrolifère moins abondante.

Dans le document intitulé Wold Energy Outlook, l’agence souligne que «le processus d’ajustement du marché pétrolier se fait rarement en douceur, mais dans notre scénario central, le marché se rééquilibrera à 80 dollars le baril en 2020, avec une poursuite de la hausse des prix par la suite».

Le prix du pétrole se chiffre actuellement à 42,90 dollars le baril. En novembre 2014, les pays membres de l’Organisation des producteurs de pétrole (OPEP) avaient décidé d’inonder le marché en vue de contrer l’essor des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis, dont les coûts d’extraction sont beaucoup plus élevés. Ceci, afin de conserver leur part de marché.

Pour l’AIE, qui dépend de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’OPEP continuera à jouer un rôle central dans le monde pétrolier. Sa part de marché s’accroîtra d’ici à 2020 pour atteindre 41 %, alors que celle des autres pays (Russie, Norvège, Etats-Unis, etc.) stagnera dans les cinq prochaines années. Cette part devrait grimper à 44 % en 2025, soit 2 % de plus que les prévisions faites par l’AIE en 2014.

Toutefois, malgré ces prévisions positifs, le scénario d’un maintien des prix à un niveau proche de 50 dollars le baril jusqu’en 2020, n’est pas à exclure avant une remontée progressive jusqu’à 85 dollars en 2040.

Ce contenu pourrait également vous intéresser