La Côte d’Ivoire sera-t-elle (enfin) éligible au Millenium Challenge Corporation (MCC) ? Tout porte à croire que cette année sera la bonne. Du moins, si l’on s’en réfère à la dernière évaluation de l’organisation américaine du même nom qui gère le programme. Le pays est passé « au vert » (a obtenu une moyenne de 10/20) dans 13 indicateurs sur la vingtaine listée alors, contre dix normalement requis.

Le Conseil d’administration du MCC, présidé par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, se réunit le 9 décembre prochain et doit notamment se prononcer sur le dossier ivoirien. Le 27 octobre dernier au sortie d’une audience avec le Premier ivoirien, l’ambassadeur américain, Terrence Mc Culley, a déclaré que le pays était en « pole position » pour obtenir le fameux sésame, entretenant du coup l’espoir des autorités.

L’enjeu pour Abidjan est l’intégration au « Compact program » l’étape finale du MCC – la première, le « Threshold program », a été obtenue en décembre 2014 -qui donne accès à des ressources importantes, entre 150 et 400 milliards de Francs CFA voire plus selon le niveau du PIB, pour le financement de projets structurants et de lutte contre la pauvreté.

Programme d’aide en faveur des pays en développement financé par le Congrès américain, le MCC vise à réduire la pauvreté en créant les conditions d’une croissance économique inclusive. Il finance sous forme de dons des projets d’infrastructure, de développement humain, de gouvernance et de renforcement des capacités (administration et secteur privé) et d’accès au marché.

Les 20 indicateurs, regroupés en 3 catégories (bonne gouvernance, investissements dans les ressources humaines et mesures en faveur de la libéralisation économique) sont évalués par des organismes indépendants (dont le FMI et la Banque mondiale) et portent entre autres sur la politique fiscale et commerciale, la protection de l’environnement, le taux de vaccination, les libertés civiles etc.

Des pays comme le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal, le Ghana et le Maroc bénéficient déjà du « Compact program ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser