Le groupe britannique Barclays, par l’entremise de sa filiale implantée au Kenya, vient de lancer un important fond dédié à l’agrobusiness. Barclays allouera près de 30 milliards de shillings (300 millions de dollars environ) aux PME kényannes évoluant dans l’agrobusiness.

La banque britannique compte ensuite accompagner les grandes entreprises agricoles. Pour Jeremy Awori, directeur général de l’institution au Kenya, Barclays entend mettre en œuvre une approche multi-facettes qui repose sur l’apport de solutions financières, d’opportunités d’accès au marché et d’échanges de savoirs. En effet, tous les dispositifs ont été pris, selon M. Awori, qui n’a pas manqué de souligner que sa banque s’est attachée les services des spécialistes de l’agriculture qui comprennent les dynamiques de l’agrobusiness.

Au mois d’octobre, Barclays avait lancé l’African Young Agripreneurship Programme (AYAP), une initiative qui a pour objectif de financer 240 entreprises détenues par des jeunes kényans. Sur ce, un montant d’une valeur de 25 millions de shilling avait été décaissé par la banque.