Nairobi, le 10 Novembre 2015 – La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a formé 1500 banquiers africains et professionnels du financement du commerce, renforçant leurs connaissances et compétences en vue d’améliorer les conditions économiques du continent, a annoncé Dr. Benedict Oramah, Président de la Banque.

S’exprimant lors de l’ouverture de la 15ème édition du Séminaire d’Afreximbank sur le Financement du Commerce qui s’est tenu dans la Capitale kényane du 10 au 13 Novembre 2015, Dr. Oramah a dit que la formation dispensée par la Banque couvre aussi bien les connaissances élémentaires que les connaissances approfondies sur le sujet.

«L’objectif principal de nos Séminaires sur le Financement Structuré du Commerce est de créer et développer le savoir des banquiers africains et autres professionnels du monde de la finance sur les sujets liés au commerce structuré et aux transactions de financement de la chaîne d’approvisionnement, à différents niveaux de complexité,» a-t-il avancé, expliquant qu’Afreximbank a structuré et financé un grand nombre de transactions, même dans les marchés les plus compétitifs, grâce à l’approche du Financement structuré du commerce.

Selon Dr. Oramah, ce séminaire offre également aux participants une plateforme pour développer leur réseau relationnel afin de renforcer les partenariats bancaires intra-africains et favoriser la collaboration entre les institutions africaines dans le financement du commerce africain.

Déclarant le séminaire ouvert, Sheila Mmbijjewe, Vice-Gouverneure de la Banque Centrale du Kenya, a dit que le financement structuré du commerce est essentiel à la stabilisation des marchés africains et que la formation offerte par Afreximbank permettra de trouver des solutions africaines adaptées aux problèmes du continent.

Pour Mme Mmbijjewe, le mauvais rendement actuel de l’Afrique en matière  de commerce est lié au déficit de financement sur le continent.

Dans son intervention au cours du séminaire, Emmanuel Nnadozie, Secrétaire Exécutif de la Fondation Africaine de Renforcement des Capacités (ACBF), a dit que l’accès à un financement du commerce compétitif est une contrainte majeure au développement en Afrique et a souligné qu’à travers le Séminaire sur le Financement Structuré du Commerce, Afreximbank renforce les compétences immédiates requises pour ce type de transactions.

Prof. Nnadozie, représenté par Ernest Etti, a exprimé le soutien de l’ACBF dans les efforts de renforcement des capacités entrepris par Afreximbank et réitéré l’engagement de l’ACBF à soutenir l’acquisition des compétences et de connaissances essentielles.

Le Séminaire sur le Financement Structuré du Commerce se déroule sur quatre jours et comprend deux jours dédiés à des présentations d’experts sur cette discipline, suivis d’un atelier axé spécifiquement sur le financement des créances.

Ce Séminaire s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par Afreximbank pour soutenir la croissance du commerce et le renforcement des capacités des acteurs clés du financement du commerce sur le continent, conformément au mandat et à la mission de la Banque: «être un centre d’excellence sur les questions  de financement du commerce».

Plus de 120 participants venus de 24 pays à travers l’Afrique, de Chine, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, d’Inde et des Emirats arabes unis, ont pris part au séminaire.

Ce contenu pourrait également vous intéresser