Fermée depuis plus de 2 mois pour une  ardoise fiscale non payée de 260 millions d’ouguiyas, soit environ 780.000  dollars us, la Compagnie Générale d’Automobile, une société du Groupe Bouamatou-concessionnaire des véhicules « Nissan » et « Volkswagen » en Mauritanie, a porté l’affaire devant la justice.

En effet, pour des véhicules « livrés et dont le prix n’a pas encore été réglé » la CGA réclame à l’état une dette de plus de 500 millions d’ouguiyas, soit prés de 1,6 millions de dollars us.

Proche au plan tribal de Mohamed Ould Abdel Aziz, le banquier et homme d’affaires, Mohamed Ould Bouamatou, pilier du cercle des soutiens au putsch du 06 août 2008, s’est exilé au Maroc depuis 4 ans, à la suite d’une disgrâce qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

Depuis 2013, les entreprises du Groupe BSA sont régulièrement la cible de redressements fiscaux aux notes très salées.

Désormais engagé dans un combat « frontal » contre le régime de Nouakchott, le célèbre exilé de Marrakech a créé  il y a quelques mois une « Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique ».

Une nouvelle institution dont les objectifs sonnent comme autant de griefs formulés contre le pouvoir et la gouvernance de son ex allié.

 

Par Amadou Seck

Ce contenu pourrait également vous intéresser