Mushtaq Oosman et André Bonieux ont remis leur démission en tant qu’administrateurs spéciaux. Ils avaient été sollicités par la Bank of Mauritius (BoM) en avril dernier pour recouvrer les dettes de l’ex-Bramer Bank suite à l’éclatement de l’affaire BAI. 

Les deux concernés n’ont pas donné les raisons de leur démission. Selon certaines informations, il reste encore beaucoup à faire au niveau du recouvrement des dettes de la défunte banque malgré le travail effectué par les administrateurs spéciaux.

Il est à noter que Mushtaq Oosman avait été révoqué en tant qu’administrateur spécial de la BAI, le vendredi 7 août. Le Conseil des ministres avait mis en avant sa gestion des dossiers Iframac, Courts et Solis Indian Ocean Ltd.

 

Share Button