Le 24 octobre, un mémorandum d’intention a été signé entre le ministre des affaires étrangères du Sénégal, Mankeur Ndiaye, le ministre des affaires étrangères des Émirats arabes unis, Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, et le président de DP World, Sultan Ahmed bin Sulayem, pour la construction d’un port multifonction dans la commune de Bargny.

Situé en bordure de mer, à mi-chemin entre l’aéroport international de Dakar et le port de Dakar, ce port multifonction répond “aux objectifs fixés par le Plan Sénégal Emergent qui vise à accroître la productivité globale de l’économie”, a souligné le porte-parole du gouvernement sénégalais, Seydou Guéye.

Dernières innovations technologiques

Le texte signé par le président de DP World et les deux ministres des affaires étrangères prévoit une concession sous la forme d’un BOT(Build operate and transfer). DP World devra construire, opérer et ensuite transférer au gouvernement sénégalais ce port de Bargny. Pour le ministre sénégalais des affaires étrangères, ce projet confirme la position de DP World dans l’économie sénégalaise. Pour le président de DP World, Sultan Bin Sulayem, cette zone de libre-échange sera une des plus modernes d’Afrique, disposant des dernières innovations technologiques.

En remportant ce contrat, DP World confirme aussi sa position en Afrique de l’Ouest. Dans un entretien au Daily Graphic, le président de DP World a rappelé la position de l’opérateur de terminaux en Afrique. Avec une enveloppe de 1,3 Md$, DP World s’est forgé une image d’opérateur africain. Présent dans le port de Dakar, l’opérateur émirati est aussi actif dans les ports de Djibouti, d’Algérie (Djen Djen), d’Égypte (Sokhna) et du Mozambique (Maputo). Au total, DP World réalise 2,27 MEVP par an sur ses terminaux africains, soit 35 % de ses trafics mondiaux.

Ce contenu pourrait également vous intéresser