Paris, le 30 Octobre 2015 – Après Dakar en 2014, le 2ème Forum économique de la Francophonie (FEF) s’est tenu ce mardi à Paris sous l’égide de l’Organisation internationale de la Francophonie et du Ministère français des Affaires Etrangères et du Développement international. Une journée riche en échanges pragmatiques et pistes d’action concrètes dont émerge un constat unanime : la fierté partagée des acteurs mobilisés d’appartenir à l’espace francophone, un espace bien réel, dynamique et innovant, porteur d’une valeur ajoutée forte.

Organisé par Richard Attias & Associates et le magazine le Point, ce forum a rassemblé près de 500 personnes, issues des 5 continents, autour d’une centaine de décideurs politiques et économiques dont la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaelle Jean, et plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement tels que Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Ali Bongo, Président de la République Gabonaise, Hery Rajaonarimampianina, Président de la République de Madagascar et Louis Michel, Premier ministre de Belgique.

Placée sous la thématique de l’Appel à l’action, cette 2ème édition du FEF a permis aux responsables politiques et économiques de poursuivre la réflexion engagée lors de la première édition tenue en 2014.

Bâtir une stratégie de prospérité commune à l’espace francophone est en effet prioritaire. L’ensemble des acteurs a ainsi établi une feuille de route conjointe articulée autour des engagements suivants :

– Porter, chacun dans son secteur, la valeur ajoutée du français et du multilinguisme face au « tout en anglais » moins productif dans le secteur des affaires

– Sur la mobilité, clé de voûte essentielle d’une Francophonie économique :

  • Faciliter et fluidifier les échanges de biens et la circulation des personnes au sein de l’espace francophone à travers l’expérimentation d’un visa francophone économique
  • Créer un passeport de la Francophonie pour les jeunes talents favorisant ainsi la langue française à l’embauche

– Promouvoir les initiatives existantes grâce à :

  • La création d’un label visant à encourager et à soutenir les entreprises ayant fait le choix du français à l’international et de la responsabilité sociale et environnementale
  • La mise en synergie des réseaux existants qu’ils soient culturels, éducatifs, politiques ou économiques

-Une invitation a été lancée par le Président de Madagascar aux entreprises présentes à s’associer aux investissements dans les secteurs de l’hôtellerie, des infrastructures, de la logistique, de la sécurité, de la communication et des ressources humaines en préparation du prochain Sommet de la Francophonie

-Continuer à investir le numérique, nouvel horizon de la Francophonie économique qui a déjà donné naissance à des projets novateurs et prometteurs

-Harmoniser les normes juridiques et comptables, à l’instar de ce qui a été réalisé en droit des affaires mais qui doit se généraliser aux données numériques francophones

-Mutualiser les outils de formation

-Renforcer l’appropriation de la francophonie économique par les entrepreneurs de l’espace francophone afin de mettre en lumière ses atouts

-Poursuivre l’introduction de la culture entrepreneuriale dans les programmes d’enseignement des pays Francophones

Les participants se sont donnés rendez-vous en novembre 2016 à Madagascar, à l’occasion du XVIe Sommet de la Francophonie pour faire un point sur les actions engagées et les avancées obtenues.

 

Share Button