Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 28 octobre 2015 à Abidjan, un prêt de 190,12 millions d’euros et un don de 1,5 million d’euros à la Tunisie pour financer le projet de modernisation des infrastructures routières (PMIR).

Le prêt et le don, accordés à l’Etat tunisien, serviront plus précisément à financer la réhabilitation de 719 kilomètres de routes classées, la reconstruction de 23 ouvrages d’art, et la réalisation d’études visant l’amélioration de la gestion du sous-secteur routier.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du parachèvement des actions de mise à niveau du réseau routier classé tunisien, entreprise depuis la fin des années 1990, avec un appui soutenu de la BAD. «Ce projet consolide les interventions antérieures de la banque dans le sous-secteur routier en Tunisie », a affirmé Amadou Oumarou, directeur du département Transport, TIC et Développement urbain à la BAD. Il a déclaré à cet effet, que la banque a contribué à la réhabilitation et la modernisation de plus de 4 000 km de routes, ainsi qu’à la construction de plus d’une centaine d’ouvrages d’art en Tunisie au cours des quinze dernières années.

Ce contenu pourrait également vous intéresser