L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a annoncé, dans un communiqué publié le 23 Octobre, avoir confirmé les notes à long et à court terme de la République du Cameroun à «B /B», avec perspectives stables.

Selon l’agence, le Cameroun devrait connaître au cours des douze prochains mois  une croissance économique stable. L’agence émet toutefois des  réserves quant à la fragilité des institutions liée à la succession à la présidence, la faiblesse du revenu par habitant et l’aggravation des déficits budgétaires. Le déficit budgétaire qui s’est considérablement dégradé en 2014, atteignant 5,5 % du PIB (contre 4,1 % en 2013),devrait rester proche de 5,0 % sur l’intervalle 2015-2018.

Le PIB réel devrait, quant à lui, croître de 5,7% en moyenne en 2015-2018 contre une performance de 5,9% en 2014.Le Plan d’urgence triennal lancé par le gouvernement en décembre 2014  pourrait ainsi contribuer à l’amélioration des chaînes de valeur agricoles, au développement de l’approvisionnement énergétique et au dynamisme du secteur de la construction. S’y ajoute une production pétrolière estimée à 35,36 millions de barils cette année, soit 27% de plus qu’en 2014.

Parmi les facteurs positifs qui consolident cette note, l’appartenance du Cameroun à la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) qui contribue à limiter la volatilité du cours de change.

Ce contenu pourrait également vous intéresser