Cyrus Mistry, le président de Tata Group,  a annoncé, à l’issue d’une audience lundi avec le Premier ministre ivoirien Kablan Duncan, son projet de construire un hôtel cinq étoiles à Abidjan et de vendre 500 autobus à la Société de transport abidjanais (Sotra), la société en charge du transport public dans la capitale économique ivoirienne.

Le groupe indien amorce ainsi son retour en Côte d’Ivoire après le gel du développement de son gisement de fer dans l’ouest ivoirien.

La Côte d’Ivoire sera la troisième destination hôtelière du groupe en Afrique après des implantations en Afrique du Sud et en Zambie. Concernant les bus, le groupe devra se retrousser les manches pour convaincre la Sotra. L’entreprise publique avait au milieu des années 2000 acquis des dizaines de bus de la marque mais l’expérience avait tourné court. Entre autres récriminations, l’inadaptabilité des bus aux conditions locales et les difficultés et le temps d’acheminement des pièces détachés.