Dakar sera le point de ralliement des acteurs agricoles à partir du 21 octobre. La conférence de haut niveau sur l’agriculture et l’agro-alimentaire qui se tient les 21, 22 et 23 octobre, permettra de discuter des questions liées au nouvel agenda de développement post-2015.

Adopté à New York, cet agenda répond notamment à 3 objectifs de développement durable (ODD). Il s’agit de l’éradication de la pauvreté dans toutes ses formes, de l’éradication de la faim et la promotion du travail décent, ainsi que la croissance économique.

Sur ce, le représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD), Mamadou Lamine Ndongo a rencontré la presse pour échanger sur les enjeux de cette conférence. Le centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD) abritera cette rencontre qui sera présidée par le Président de la République du Senegal, Macky Sall.

Plusieurs personnalités prendront part à ce rendez-vous de l’agriculture, des ministres, des gouverneurs des banques centrales, des représentants de la société civile, etc.

Cette conférence sera un grand moment dans la vie du continent, dans la mesure où elle concerne un secteur qui assure la subsistance de 80% de la population africaine, emploie prés de 60% des africains économiquement actifs et génère 63% des revenus des ménages ruraux.

L’idée de cette conférence découle de la nouvelle vision exposée par le président Adésina Akinwumi dans son discours prononcé à Abidjan lors de sa prise de fonction à la tête de la BAD, le 1er septembre 2015.

Cette vision visait, entre autres, la résolution de l’insécurité alimentaire et les problèmes nutritionnels en Afrique, à travers une transformation à grande échelle de l’agriculture et en libérant le potentiel agricole du continent.