La compagnie nationale Congo Airways a lancé ce mardi 20 octobre son premier vol commercial au départ de l’aéroport international de N’Djili de Kinshasa vers Lubumbashi, la deuxième ville du pays.

Le vol inaugural opéré par un des deux Airbus, acquis auprès d’Alitalia, avec 160 passagers à son bord – dont un certain Shungu Wembadio, alias Papa Wemba – s’est effectué à 10h06 heure locale (Gmt+1) à raison de 260 dollars le ticket aller.

La compagnie va desservir les premières années le réseau intérieur. Une nouvelle destination sera ajoutée chaque semaine, a indiqué Jérôme Maillet, le directeur général adjoint, avec successivement Goma, Kisangani, Mbuji Mayi, Kindu, puis interviendront les destinations de Mbandaka, de Gemena et de Kananga. Par la suite, le réseau devrait s’agrandir au bout de trois ans avec au total quatorze destinations pour renforcer son maillage d’un territoire vaste comme quatre fois la France.

L’arrivée du transporteur est bien un soulagement pour de nombres de congolais qui devaient bien avoir de mal, par exemple, à parcourir les 2 320 km qui séparent les deux principales villes du pays. Si des compagnies privées existent, il faut relever qu’elles figurent toutes sur la liste noire de l’Union européenne.

Congo Airways, qui compte tripler à 150 millions de dollars ses revenus au bout de trois ans, vient apporter une garantie de fiabilité et une alternative sécuritaire dans le paysage aérien de la RDC.

Share Button