Oyima BGFILeader  incontesté de la zone CEMAC, la Banque Française Gabonaise Internationale (BGFI Bank) fait partie des candidats déclarés à la reprise de la Banque Franco Tunisienne (BFT).

 

La partie s’annonce néanmoins serrée en raison du nombre de candidats.


 

Lire aussi: Tunisie, le litige BFT -ABCI vaut 1,3 milliard de dollars 


 

 

Les autres challengers sont deux tunisiens (SFBF et Groupe Elloumi), deux émirats ( Dubai Holding et Dubai Investment Group (DIG), deux koweïtiens (Kipco et et Global Investment House), un marocain (BMCE Bank), un libanais (Audi Liban) et un libyen (Lafico).

 


 

Lire aussi:  l’interview du PDG de la BGFI, Henri Claude Oyima


 

Seule ombre au tableau, la BFT traîne un vieux différend qui l’oppose à la ABCI (Arab Business Consortium Investment) et qui exige un engagement conséquent de l’Etat tunisien afin que le repreneur ne soit pas rattrapé par les conséquences juridiques de ce litige.

Ce contenu pourrait également vous intéresser