Oyima BGFILeader  incontesté de la zone CEMAC, la Banque Française Gabonaise Internationale (BGFI Bank) fait partie des candidats déclarés à la reprise de la Banque Franco Tunisienne (BFT).

 

La partie s’annonce néanmoins serrée en raison du nombre de candidats.


 

Lire aussi: Tunisie, le litige BFT -ABCI vaut 1,3 milliard de dollars 


 

 

Les autres challengers sont deux tunisiens (SFBF et Groupe Elloumi), deux émirats ( Dubai Holding et Dubai Investment Group (DIG), deux koweïtiens (Kipco et et Global Investment House), un marocain (BMCE Bank), un libanais (Audi Liban) et un libyen (Lafico).

 


 

Lire aussi:  l’interview du PDG de la BGFI, Henri Claude Oyima


 

Seule ombre au tableau, la BFT traîne un vieux différend qui l’oppose à la ABCI (Arab Business Consortium Investment) et qui exige un engagement conséquent de l’Etat tunisien afin que le repreneur ne soit pas rattrapé par les conséquences juridiques de ce litige.