Le Sénégal compte rehausser son taux d’électrification rurale. Pour se faire, l’Etat sénégalais peut bien s’appuyer sur le soutien de La BOAD. Car cette banque panafricaine a décidé d’accompagner 3 programmes du gouvernement senegalais pour un financement de 45 milliards de FCFA. Le partenariat entre l’Etat du Sénégal et la Banque ouest africaine de developpement a été scellé ce mardi 20 octobre dans les locaux du ministere de l’economie.

Dans cet accord, il est indiqué que la BOAD s’investit sur l’assainissement de 10 villes du Sénégal (Dakar, Saint Louis, Louga, Matam, Kaolack, Rufisque, Tivaoune, Tamba, Touba). L’institution participera à hauteur de 10 milliards de Fcfa, pour un coût total de 70 milliards de F CFA. Ce programme sera étalé sur 38 mois, selon le président de la BOAD, Christian Adovelande.

Pour le Président de la BOAD, le développement est tributaire à une énergie moins onéreuse. Ainsi , «  la BOAD a décidé d’injecter 25 milliards de Fcfa dans le programme de la construction de cavet pour la société nationale d’electicité du Senegal (Senelec ) », a-t-il soutenu. Cette vision de la BOAD rejoint celle du Sénégal qui, selon le ministre de l’économie, Amadou Ba, ambitionne de porter le taux d’électrification rurale à 60% d’ici 2016 (environ 29% en 2014).

Il est prévu egalement dans le partenariat, l’électrification de 177 villages par des centrales solaires et photovoltaïques. Pour cela, 15.000 ménages accéderont à l’électricité à travers ce programme. Et la BOAD entend accompagner cette politique rurale avec un financement de 10 milliards F CFA.

Ce contenu pourrait également vous intéresser