Le Royaume-Uni va lancer jeudi prochain son initiative « Energy Africa » destinée à soutenir l’électrification en Afrique avec un focus sur les énergies renouvelables.

La campagne vise à fournir au continent «une énergie abordable, fiable, durable, moderne et universelle » d’ici 2030 a indiqué le gouvernement britannique dans un communiqué. « Un approvisionnement fiable en électricité est l’un des outils les plus puissants pour sortir les gens de la pauvreté » a-t-il poursuivi alors que plus de 600 millions d’africains n’ont guère accès à l’énergie. «Une contrainte majeure» qui coûte chaque année 1 à 2% de croissance de PIB en moins aux économies de la région, relève le communiqué.

Energie solaire

« Energy Africa » va accorder la priorité l’énergie solaire, présentée comme la solution idoine pour atteindre les régions désenclavées du continent, en particulier les zones rurales. « Atteindre 600 millions de personnes par le truchement des réseaux électriques traditionnels sera un défi bien difficile à relever. Nous voulons plutôt accélérer le développement du marché solaire qui émerge actuellement sur le continent ». Cela d’autant que le contexte s’y prête avec la réduction considérable des coûts des équipements et le développement de technologies solaires de plus en plus efficaces.

« Energy Africa » vient rejoindre plusieurs autres initiatives sur le continent. En plus de l’engagement de la Banque africaine de développement, l’on pourra citer par exemple les programmes « Power Africa » de Barack Obama, « Sustainable Energy for All » dont le leadership est assuré par Kofi Anan et « Akon ligthing Africa » de l’artiste Akon.

Share Button