L’Algérie entamera en 2016, la construction d’un grand port de débordement raccordé aux axes autoroutes, en vue d’acheminer des marchandises vers l’Afrique. Le nouveau port s’étendra sur une superficie de plus de 10.000 hectares. Il sera accompagné d’une zone logistique s’installant sur 300 hectares.

«Les travaux de réalisation du nouveau port commercial de la région centre, prévu entre les villes de Cherchell (Tipaza) et de Ténès (Chlef), devraient débuter en 2016 » a déclaré le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le 14 octobre.

L’infrastructure portuaire sera construit par des entreprises publiques et privées algériennes en partenariat avec des groupes étrangers, pour un coût total de 200 milliards de dinars algériens (environ 2milliards de dollars).

Une fois ce port réalisé, le gouvernement algérien prévoit de transférer progressivement une partie des activités du port d’Alger vers le nouveau port.

 

Par Bandiaré NDOYE

Share Button