L’état sud-africain prévoit l’émission d’un eurobond d’une valeur comprise entre 1 et 1,5 milliards de dollars vers la fin de son exercice comptable en cours, a annoncé le directeur générale du trésor, Lungisa Fuzile, le 13 octobre.

Pour Lungisa Fusile, ces obligations seront émises même si l’Afrique du Sud, pays le plus industrialisé du continent, dispose de suffisamment de liquidités pour assurer le paiement de son service de la dette sans lever de nouveaux fonds.

En septembre 2014, l’Afrique du sud s’était lancer sur le marché des capitaux islamique, en levant 500 millions de dollars grâce à un sukuks souverain . Pour son premier essai, l’Afrique du sud avait reçu un carnet d’ordres supérieur à 2 milliards de dollars.

 

Par Ibrahima Dia

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser