La société de télécommunication sud-africaine, MTN, est au cœur d’un scandale fiscal. Elle est accusée par une enquête de « Finance Uncovered » menée par un réseau de journalistes issus de 55 pays à travers le monde.

L’enquête pointe du doigt 4 filiales du groupe MTN. Il s’agit de MTN Cote d’Ivoire, Ghana, Nigeria et Ouganda. Ces filiales auraient versées des centaines de millions de dollars pendant plusieurs années à des sociétés offshores basées à Dubaï et sur l’île Maurice.

« Finance Uncovered » révèle qu’entre 2003 et 2009, MTN Ouganda a payé 3 % de son chiffre d’affaires à MTN International basé à Maurice, idem pour MTN Côte d’Ivoire qui a payé 5 % de ses revenus de 2013. Il est mentionné que la filiale de Maurice n’est qu’une boite postale qui n’emploie personne.

« A MTN Dubai, MTN Ghana a payé 9,64 % du chiffre d’affaires de la filiale, pareil pour MTN Nigeria qui a payé 562 millions de dollars entre 2010 et 2013. Ces versements ont réduit les revenus de ces filiales tout comme l’impôt sur le revenu à verser aux Etats où ils opèrent », a souligné l’enquête publiée dans le journal sud-africain « Mail and Guadian ».

La multinationale a toutefois nié les accusations. « La société n’a pas été impliquée dans un plan visant à aider l’entreprise à se soustraire à ses responsabilités juridiques et fiscales, dans aucune des juridictions où nous exerçons nos activités », a-t-elle précisé dans un communiqué.

Ce contenu pourrait également vous intéresser