Le fonds monétaire international (FMI) a révisé le taux de croissance de l’Algérie en 2016. Selon l’institution de Breton Woods, dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié le mardi 6 octobre, l’Algérie connaitra une croissance de 3,9 % durant l’année prochaine. Ce qui constitue un léger renchérissement par rapport à l’année 2015 (3%). 

Dans ses prévisions d’il y’a six mois, le Fond monétaire international prédisait pour ce pays un taux de 2,6% pour l’année en cours. Si on se fie sur les nouvelles estimations, on notera une différence de 0,4 point.

L’inflation devrait passer de 4,2% en 2015 à 4,1% en 2016, contre un taux de 2,9% en 2014. En avril dernier, il avait estimé que l’inflation devrait passer à 4% en 2015 ainsi qu’en 2016.

Le rapport du FMI prévoit par ailleurs, une dégradation du marché du travail dans le pays pour 2015 et 2016. Le chômage connaîtra une évolution négative, avec des taux de 11,6% puis 11,7% de la population active, respectivement. Ce taux était de 10,6% en 2014.

Sur le plan mondial, le FMI a abaissé ses prévisions de croissance économique en estimant que le PIB mondial devrait progresser seulement de 3,1% en 2015 et de 3,6% en 2016 en raison du ralentissement chinois et de l’accès de faiblesse des autres grands pays émergents.

Share Button