La filière lait revêt une importance capitale dans les sociétés agropastorales d’Afrique de l’Ouest, qui devraient tirer le maximum du potentiel et du rôle  des Petits et Moyens Eleveurs.Sur la base de ce constat, Nouakchott abrite un forum sur le lait en Afrique de l’Ouest les 7 et 8 septembre 2015. 

Cette rencontre est organisée par  les ONG Centre d’Etudes Rurales et Agriculture Internationale (CERAI) et l’Association Mauritanienne pour le Développement (AMAD), avec le soutien du gouvernement mauritanien et de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale (AECID). Elle va réunir au niveau sous régional les acteurs de la filière lait, les acteurs du  développement de manière générale, les techniciens, les communautés d’éleveurs, les partenaires au développement?

Le forum sur le lait  a pour objectif « de permettre de développer l’ensemble de la filière et la chaîne de valeur, en partant de la zone de pâturages naturelles aux systèmes de production et de fourrage, l’amélioration de l’accès aux produits lactés et l’amélioration des conditions économiques des acteurs ».

Par ailleurs « il tentera de montrer comment l’essor des mini laiteries éclairent des expériences nouvelles d’ordre organisationnelle, mais aussi en matière de production et de développement de l’élevage intégral, de développement communautaire et de rapport aux territoires et aux ressources naturelles » ajoute Abdallah Touré, coordinateur du Forum.La facture des importations laitières grève lourdement les recettes de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest. Dans le cas de la Mauritanie, celle ci est estimée annuellement à 150 millions de dollar us.

 

Par Amadou Seck

Ce contenu pourrait également vous intéresser