La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé dans un communiqué ce lundi un investissement de 30 millions d’euros dans le Meridiam Infrastructure Africa Fund, un fonds d’investissement initié par l’investisseur et gestionnaire d’actif français Meridiam et destiné aux projets d’infrastructure en Afrique.

Le fonds vise à investir dans huit à dix projets majeurs sur le continent dans les domaines de l’énergie, de l’éducation, du transport, de l’eau et de la gestion des déchets. Aussi, Meridiam Infrastructure Africa Fund finalise-t-il trois projets actuellement : un projet photovoltaïque au Sénégal, un campus universitaire en Côte d’Ivoire et la rénovation d’un aéroport à Madagascar.

« La Banque européenne d’investissement est déterminée à soutenir les investissements d’infrastructure qui créent des opportunités d’affaires, réduisent les coûts et contribue à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement » a indiqué Pim van Ballekom, vice-président de la BEI,

Pour Thierry Déau, fondateur et PDG de Meridiam, ce fonds contribuera à la croissance africaine et va profiter à « l’énorme potentiel engendré par la jeune population africaine, l’émergence d’une classe moyenne et l’augmentation de la population urbaine».

Meridiam, crée en 2005, développe, finance, construit et gère une quarantaine de projets d’infrastructure d’une valeur de 30 milliards d’euros en Europe et en Amérique du Nord et administre 3 milliards d’euros d’actifs. La société détient en outre trois autres fonds d’investissement : Meridiam I, Meridiam Europe II et Meridiam North America II.

L’année dernière, la BEI a investi 2,5 milliards d’euros en Afrique et compte ouvrir de nouveaux bureaux sur le continent, en Côte d’Ivoire et au Cameroun notamment, pour renforcer ses interventions sur le continent.