L’Algérie généralisera l’usage de la carte de paiement électronique en 2016 à fait savoir Mouatassem Boudiaf, directeur général du Groupement d’Intérêt Economique (GIE) Monétique, sur les ondes de la radio nationale.
L’Algérie compte à ce jour quelque 2.980 Terminaux de paiement électroniques (TPE) dont une centaine seulement génère des transactions. Le parc national comprend 1,4 million de cartes de paiement dont seulement 25% sont actives en retrait et en paiement. Depuis le début de l’année 2015, l’on recense 19 000 transactions.
Le GIE mène actuellement, en étroite collaboration avec la SATIM (société d’Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétique), un projet de modernisation de la plate-forme monétique interbancaire, et ce, en vue de la faire évoluer en matière de fonctionnalités et de volumétrie».
Le GIE, organe commun aux banques,  a été créé le 2 juin 2014 à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire de l’association des banques algériennes (ABEF). Sa mission est de conduire la stratégie de développement de la monétique en Algérie.