Ecobank Transnational Incorporated (ETI), la maison mère du Groupe Ecobank basée à Lomé, a obtenu un prêt syndiqué d’un an d’une valeur de 285 millions de dollars auprès de la Deutsche Bank AG.

Destiné à « restructurer les engagements en cours d’ETI », sans autre forme de précision, le prêt dont la banque allemande a été le chef de file et l’arrangeur principal est qualifié de «premier rang et non garanti» selon le communiqué du groupe bancaire panafricain.

Ces derniers mois, ETI a multiplié les opérations financières avec des institutions bancaires internationales. En février dernier, le groupe avait bénéficié de 50 millions de dollars auprès de la Deutsche Bank AG. Début décembre, cette dernière avait également mobilisé 200 millions de dollars auxquels se sont ajoutés 100 autres millions souscrits auprès de la Banque européenne d’investissement, BEI, dans le courant du même mois contre 150 millions quelques semaines plutôt.

Ces financements, selon les analystes, viennent renforcer le groupe qui reste tout de même un succès sur le continent. Dans un communiqué publié en fin décembre, Albert Essien, l’ex directeur général, avait notamment justifié ces encours par la nécessité de « consolider l’expansion » du groupe et « maintenir l’offre de crédit dans les économies clés en Afrique (…)».

ETI est actuellement noté B par Fitch Ratings avec perspective stable.