Cinq ans de transformation continue sous la houlette d’Ahmed Rahhou n’ont pas suffi à la CIH Bank pour surmonter les effets de la conjoncture.
La filiale de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) boucle un premier semestre 2014 poussif avec un recul de 28,8% de son RNPG à 190 millions de dirhams (19 millions d’euros). A noter une légère progression du PNB de la banque qui progresse de 2% à 865 millions de dirhams.
Arrivé à la tête du CIH en octobre 2009, Ahmed Rahhou mesure l’ampleur du chemin qui reste à parcourir. La généreuse distribution de dividendes proposée aux actionnaires calme un tant soit peu les interrogations de ceux-ci, heureux d’engranger du foin (14 dirhams par action + 2 dirhams de dividende exceptionnel). Mais attention à ne pas trop détrousser la CIH lequel, au vu des résultats, reste plus que jamais convalescente.