L’opérateur de téléphonie MTN a annoncé le 17 septembre dernier, devant la commission des finances du parlement sud-africain, son intention de retirer son siège social d’Afrique du sud.

Cette menace du groupe, fait suite aux propositions du trésor public de suspendre les crédits d’impôts accordés aux entreprises locales. Depuis 2012, l’Afrique du Sud à travers le crédit d’impôt, permet aux entreprises qui payent déjà des charges fiscales sur leurs services, puis sur leurs revenus, à ne pas subir une asphyxie fiscale comme dans les autres pays d’Afrique.

Selon la presse locale, une proposition de loi sera introduite le 1erjanvier 2016 pour la suppression des crédits d’impôts. L’entrée en vigueur de cette loi affectera les revenus des entreprises dans le domaine des télécommunications, de la banque et du commerce de détail.

Cette mesure créera une asphyxie fiscale des entreprises, qui seront en situation de « trop d’impôt » a affirmé le directeur général de la fiscalité, Carel Gericke, chez MTN.

Pour être en phase avec les règles de fiscalité internationale et les rouages fiscaux, le trésor sud-africain est obligé de se conformer, en supprimant le crédit d’impôt.

 

Par Ibrahima Dia