LONDRES, Royaume-Uni, 21 Septembre 2015

Globeleq, le premier producteur d’énergie électrique indépendant (IPP) en Afrique subsaharienne, annonce aujourd’hui la nomination d’un nouveau Président, d’un Directeur général, et d’autres postes pourvus au Conseil d’administration.

Nominations du Président et du Directeur Général :

•    Le Docteur Reuel Khoza a été nommé Président du Conseil d’administration de Globeleq. Auparavant, il a assumé la Présidence de Nedbank Group, de Glaxo SmithKline SA, de Corobrik (Pty) Ltd, et d’Eskom Holdings Ltd. Le Docteur Khoza préside actuellement la société Aka Capital (Pty) Ltd, société de gestion de portefeuilles et de capital-investissement.

•    Henry Aszklar, spécialiste de l’industrie de l’énergie avec plus de 20 ans d’expérience a été nommé Directeur général de Globeleq. Il est expert en investissement dans le secteur énergétique pour les marchés émergents, mais aussi dans le développement, l’acquisition et le financement des projets IPP en Afrique, en Amérique Latine et aux États-Unis d’Amérique.

Autres nominations au Conseil d’administration de Globeleq :

•    Eddy Njoroge, ex-Directeur général de Kenya Electricity Generating Company (KenGen) et Président actuel de Telkom Kenya. •    Jean-Louis Ekra, ex- vice-président et Président de la Banque africaine d’import-export.

•    Eivind Reiten, économiste et ex-Ministre norvégien de l’énergie et du pétrole.

•    Edward (Ned) Hall, professionnel expérimenté de l’industrie énergétique, dont la fonction la plus récente est Vice-président exécutif et Chef d’exploitation d’Atlantic Power Corporation.

Ces nominations se produisent au moment où Globeleq entre dans une autre phase de développement sous la propriété directe du Groupe CDC plc, l’Institution financière de développement (DFI) du Royaume-Uni, et de Nordund, le Fonds d’investissement norvégien pour les pays en développement. Ayant obtenu les accords nécessaires du gouvernement et des bailleurs de fonds, CDC et Norfund sont désormais les seuls actionnaires de Globeleq à hauteur de 70% et 30%  respectivement.

Au titre de cette nouvelle propriété, Globeleq compte augmenter la production d’énergie en Afrique en ajoutant au moins 5 000 mégawatts (MW) de capacité de production au cours des 10 prochaines années. Cette électricité permettra la création de plus de 1,5 millions d’emplois formels et informels en Afrique*. Dans le but d’atteindre ces objectifs, Globeleq continuera ses efforts de développement et saisira d’autres opportunités d’expansion en termes de projet et de développement dans la production d’énergie électrique et d’énergies renouvelables en Afrique.

Reuel Khoza, Président de Globeleq a déclaré :

« Le développement industriel en Afrique dépend de la disponibilité de l’électricité. On ne peut pas parler d’exploitation minière, d’agriculture commerciale et de sécurité alimentaire, de TIC ou encore de santé ni d’éducation sans énergie. L’électricité est manifestement une condition sinequanone au développement socio-économique de l’Afrique.»

Diana Noble, Administratrice général de CDC, a déclaré :

« Ce qui est prometteur dans ce nouveau chapitre de l’histoire de Globeleq, c’est l’échelle de l’impact en découlant si son plan réussi à amener fiablement de l’électricité chez des millions de personnes et leurs communautés dans toute l’Afrique subsaharienne. »« En tant que fondatrice de Globeleq en 2002, CDC est fière que Nordfund partage la vision et les ressources du nouveau PDG, du Conseil d’administration, et de l’équipe de haut vol de Globeleq, permettant d’élaborer une stratégie pour le développement d’une capacité de production d’énergie électrique importante, au cours de la prochaine décennie et au-delà.

Kjell Roland, Administrateur général de Norfund a déclaré :

« Un approvisionnement en énergie électrique inadéquat et peu fiable est une contrainte économique majeure pour le développement économique et social en Afrique subsaharienne. Investir dans Globeleq est stratégiquement important pour Norfund, du fait que l’investissement énergétique en Afrique subsaharienne est l’un de nos principaux domaines d’élection. Avec CDC, notre plan à long terme est de renforcer Globeleq en tant que développeur d’énergie industrielle sur un marché ayant un important potentiel régional de croissance. Comptant sur l’association de la capacité financière, de l’expérience industrielle, des partenaires locaux et de la collaboration avec les autorités, CDC et Norfund sont prêtes et décidées à développer la production d’énergie en Afrique, et à élargir la portée de la technologie que nous avons retenue. »

*Basé sur le rapport positif à double cause, entre la croissance de la consommation d’électricité, le PIB et l’emploi sur l’ensemble de l’économie, sur le portefeuille existant de CDC en matière d’investissements en électricité en Afrique et en Asie du Sud en 2014, en utilisant la méthodologie de création d’emploi de CDC (Annual Review 2014).

 

Distribué par APO (African Press Organization) pour Globeleq.

Share Button