En Afrique, l’opérateur de télécommunications, Orange, compte 110 millions de clients. Soit presque la moitié de ses clients dans le monde. Le continent africain représente 11% des revenus d’Orange, environ 4,5 milliards d’euros.  

Selon le PDG, Stéphane Richard, Orange ne compte pas s’arrêter en si bon chemin; le groupe français entend rehausser ses revenus en Afrique à 15% d’ici 2020.

En outre, Orange est en négociations pour une acquisition avec des filiales de Bharti Airtel au Burkina Faso, au Congo-Brazzaville, en Sierra Leone et au Tchad. L’acquisition des filiales de Bharti Airtel pourrait lui apporter 9 millions de clients supplémentaires et 600 millions de chiffre d’affaires. La multinationale, voudrait également racheter Tigo du Groupe Millicom, en République démocratique du Congo.

Déjà présent dans quinze pays sur le continent, Orange pourrait même potentiellement dépasser en termes de couverture géographique son concurrent sud-africain MTN, l’actuel numéro un en Afrique avec une présence dans dix-huit pays. Pour le spécialiste du marché africain, Julian Watson, Orange pourrait à longtemps terme faire face à une rude concurrence dans certains pays africains où MTN, Millicom ou encore le vietnamien Viettel ont une bonne assise.

Pour les opérateurs, le potentiel de l’Afrique reste énorme, avec un doublement attendu du nombre de Smartphones utilisés, qui devrait atteindre les 350 millions, selon une récente étude du cabinet Deloitte.

Share Button