Camrail, la filiale de Bolloré qui exploite le chemin de fer camerounais, vient d’attribuer 2,4 milliards de francs CFA de contrats pour la réhabilitation de son réseau ferroviaire.

Deux des trois contrats, ont été décrochés par le groupe français Fouré Lagadec pour un coût de 1,3 milliard de francs pour le tronçon Yaoundé-NGaoundéré d’une part et d’autre pour la partie du rail traversant la localité de d’Edéa.

La Socatraf, filiale centrafricaine de Bolloré, s’est vue octroyer la réhabilitation de ponts ferroviaires sur la ligne Yaoundé-N’Gaoundéré pour un peu plus d’un milliards de francs.

Concessionnaire du chemin de fer au Cameroun depuis 1999 (jusqu’en 2034), Camrail est détenu à 77,4% par le groupe Bolloré et 13,5% par l’Etat camerounais entre autres.

Share Button