Au Cameroun, le courtage d’assurances représente près de 50% du chiffre d’affaires et près de 40% des effectifs du secteur des assurances.

Ces chiffres ont été publiés par, Léopoldine Fondop Ngoulla, la présidente de l’Association professionnelle des courtiers d’assurances et de réassurances du Cameroun (Apcar). Le courtier d’assurances est un expert qui accompagne l’assuré, pour «démystifier les contrats d’assurances et simplifier les processus qui peuvent paraître complexes», explique la présidente de l’Apcar.

En effet, l’embellie récente de l’économie camerounaise a entraîné une forte croissance du marché d’assurance et conduit à une augmentation du nombre de compagnies.

Dans ce secteur, 25 compagnies, 51 courtiers, 97 agents généraux et 28 mandataires se partagent un marché dont le chiffre d’affaires est de plus de 120 milliards de FCFA, a rapporté les statistiques de la fédération des compagnies d’assurances de droit national africain (FANAF).

Parmi les 25 compagnies d’assurance établies au Cameroun, les cinq premières sont Chanas, Axa, Saar, AGF et Activa. Ces entreprises d’assurances détiennent environ 72,5% du marché global. Marché qui se scinde en deux, L’assurance dommage qui occupe un pourcentage de 80% et les 20% restant reviennent à l’assurance vie.

D’après Protais Ayangma, ex-président de la FANAF, le Cameroun est le second marché africain des assurances, derrière la Côte d’Ivoire classée première.

Toutefois, au Cameroun, le taux de pénétration de l’assurance ne dépasse guère 2%.