Diageo veut renforcer sa présence au Nigéria. Le groupe britannique de boissons alcoolisées a affirmé vouloir acquérir 15,7% de parts supplémentaires de sa filiale Guinness Nigeria, pour porter sa participation à 70%. Selon Reuters, qui révèle l’information, Diageo a mobilisé à cet effet 41,37 milliards de naira pour acheter 236,4 millions d’actions à raison de 175 nairas l’unité, soit 15 à 20 % de plus que le cours de l’action.

Une annonce qui intervient, alors que la filiale vient de publier les résultats du dernier exercice (achevé fin juin) avec un chiffre d’affaires en hausse de 9% à 118,5 milliards de nairas mais un bénéfice après impôt en recul de 19% (7,8 milliards de nairas).

L’engagement de Diageo au Nigéria, dans le sillage de multinationales comme Unilever et GlaxoSmithKline, est interprété par les analystes comme un pari sur la première économie africaine éprouvée par la chute des cours de l’or noir et le conflit dans le nord du pays. En effet le Nigéria, qui œuvre à réduire sa dépendance aux hydrocarbures, dispose d’un atout de choix : sa population essentiellement jeune et la plus importante du continent. La population nigériane devrait bientôt passer à 200 millions puis approcher les 400 millions à l’horizon 2050 selon l’ONU.

Ce contenu pourrait également vous intéresser