Suspendue à l’autorisation de la BCEAO et de la Commission bancaire de l’UEMOA depuis la signature de l’accord le 2 juin dernier, la cession de 39% des parts de l’Etat ivoirien du capital de la SIB (société ivoirienne de banque) au groupe Attijariwafa Bank a été officialisée le 8 septembre.

D’un montant de 33 milliards de francs CFA, le deal permet au groupe marocain de disposer à terme de 75% de la SIB, contre 51% depuis son entrée au capital en 2010.

 

Ainsi Attijariwafa Bank Obtient 51% des actifs et sa filiale Attijari Ivoire Holding Offshore, 39% (devant à 24% d’ici deux ans). Celle-ci devra se départir, selon les termes du contrat, de 3% des actifs au profit des salariés dans les six prochains mois et de 12% à placer sur le marché boursier régional de la BRVM dans un délai de deux ans. L’Etat ivoirien quant à lui conservera 10% de parts avec l’intention d’en céder 5% à un institutionnel.

Présent dans 13 pays (hors Maroc) en Afrique de l’ouest et du centre où il réalise un peu plus de 25% de son revenu, Attijariwafa Bank est la sixième banque du continent de « par le total actif et par les revenus sur le continent », a indiqué son directeur général du groupe, Boubker Jaï, dans une interview exclusive à Financial Afrik.

Ce contenu pourrait également vous intéresser